Jardins et paysages culturels de Port-Royal des Champs : Genèse et évolution d’une thébaïde au Grand Siècle par Sylvain Hilaire – Château de Bénouville

Voir tous les évènements
  • Rendez-vous de l'Institut
  • Conférence

Jardins et paysages culturels de Port-Royal des Champs : Genèse et évolution d’une thébaïde au Grand Siècle par Sylvain Hilaire – Château de Bénouville

Les lectures du site de Port-Royal-des-Champs sont désormais loin de se limiter à son rôle de bastion du jansénisme, comme épicentre d’une résistance religieuse à l’affirmation du modèle absolutiste. Port-Royal fut également le creuset d’une expérience de création horticole et paysagère unique en son genre dans l’histoire française et européenne, jusqu’au point d’être perçue par ses partisans comme la résurgence d’un nouvel Eden aux portes du grand Versailles. Ce que traduisent les mots d’un écrivain du dernier siècle : « …des herbes désordonnées de Port-Royal aux tapis verts de Versailles : les deux versants d’un seul jardin français ». La contribution de cette singulière académie champêtre apparaît ainsi déterminante dans l’émergence du classicisme dans sa veine sacrée, influençant significativement ses relations à la nature, aux paysages et aux jardins. Il s’agit donc d’explorer plus avant la richesse intrinsèque des paysages culturels et mémoriels de cette « Thébaïde Grand Siècle ».

Sylvain Hilaire

Sylvain Hilaire

Historien moderniste de formation, Sylvain HILAIRE est attaché de conservation du patrimoine, en poste au musée national de Port-Royal des Champs en tant que  responsable du centre de ressources et d’interprétation (CRDI), dont il a piloté la mise en place depuis 2008 en lien avec les partenaires du groupement d’intérêt public (GIP) de Port-Royal. Il y a précédemment dirigé entre 2001 et 2005 la réalisation de « Jardins d’utilités » – espaces expérimentaux de médiation et de valorisation du patrimoine du lieu – qui ont été distingués en 2006 par un prix de la Fondation de France comme projet culturel innovant. Il mène en parallèle des recherches doctorales sur l’histoire des jardins et des paysages de Port-Royal des Champs, qui l’amènent à contribuer régulièrement aux séminaires de l’INHA, de l’INP ou de la formation « Jardins historiques, patrimoine, paysage » de l’école d’architecture de Versailles.