La banlieue côté jardins. Parcs et jardins à l’Est de Paris (1700-2000) – Nogent-sur-Marne (France)

Voir tous les évènements
  • Exposition

La banlieue côté jardins. Parcs et jardins à l’Est de Paris (1700-2000) – Nogent-sur-Marne (France)

Reflets des rêves ou des aspirations sociales, les jardins s’opposent au monde sauvage en proposant une version mise en ordre de la nature, pour le plus grand bonheur de chacun.
L’Est parisien offre l’un des plus beaux répertoires de jardins. Dès l’Ancien Régime, les bords de la Seine et de la Marne se couvrent de splendides domaines royaux et aristocratiques comme ceux de Conflans, Bercy ou Choisy-le-Roi.
À la Révolution industrielle, l’Est parisien s’urbanise. Les jardins ne disparaissent pas pour autant. Certains sont épargnés par l’industrialisation, d’autres se transforment. Ils sont lotis, on y construit de petits pavillons. À mesure que la banlieue Est se développe, le besoin de parcs et de jardins devient impérieux. Le bois de Vincennes, le Parc du Tremblay, longtemps clos, s’ouvrent à tous. À Nogent-sur-Marne, un parc d’origine aristocratique devient le parc de la Fondation Nationale des Artistes. A Ivry et Vitry-sur-Seine, des jardins ouvriers, des jardins familiaux, des jardins partagés naissent. Une cité-jardin ouvre à Champigny-sur-Marne.
Pour présenter l’exposition, le musée puise dans ses fonds mais aussi dans des prêts variés permettant d’exposer une grande variété de documents : plans, maquette, film, photographies, peintures, gravures, outils de jardiniers…

www.museenogentsurmarne.net

Musée intercommunal de Nogent-sur-Marne
36 boulevard Gallieni
94130 Nogent-sur-Marne