Les pépinières Baumann : pionniers de l’horticulture en Europe par Cécile MODANESE – Château de Bénouville

Voir tous les évènements
  • Rendez-vous de l'Institut
  • Conférence

Les pépinières Baumann : pionniers de l’horticulture en Europe par Cécile MODANESE – Château de Bénouville

Jean Baumann, jardinier seigneurial d’une grande famille aristocratique, fonde au XVIIIe siècle à Bollwiller une pépinière d’arbres fruitiers. Poursuivie par son fils, cette activité, complétée par la culture d’arbres et de plantes ornementales, se révèle la base d’un important établissement horticole au XIXe siècle. Durant la période des Frères Baumann (Joseph et Augustin), de 1801 à 1841, son rayonnement dépasse largement l’Alsace, avec des exportations massives vers les pays européens en particuliers les pays germaniques. Transmettant l’entreprise sur plusieurs générations, ils impulsent de nouvelles modes végétales qui métamorphosent les jardins romantiques. Certaines variétés deviennent de véritables incontournables : tulipiers de Virginie, Ginkgo biloba, hêtres pourpres et, dans la seconde moitié du XIXe siècle, les séquoias géants.
En complément de la production de végétaux, les pépiniéristes proposent très tôt des dessins de jardins. D’un service aux bons clients, la composition de jardins, devient une activité économique complémentaire, mais aussi une véritable vitrine pour les nouveautés mises sur le marché.

Cécile Modanese

Cécile Modanese est cheffe de projet Pays d’art et d’histoire pour la Communauté de Communes de la Région de Guebwiller, labellisée depuis 2004. Elle est responsable du château de la Neuenbourg à Guebwiller qui abrite notamment un centre d’interprétation de l’architecture et du patrimoine. Le lieu est entouré d’un jardin paysager du XIXe siècle mis en valeur par un parcours d’interprétation.
Historienne de l’horticulture et des jardins, elle est docteure en histoire contemporaine et a soutenu une thèse en juin 2020 sur « La dynastie des pépiniéristes Baumann de Bollwiller, et leur influence sur l’horticulture et le goût des jardins XVIIIe-XXe siècle ». Sa connaissance des jardins historiques l’ont amenée à intégrer la commission Jardins Remarquables de la DRAC Grand Est. Elle a publié de nombreux articles sur les jardins alsaciens, sur le métier de pépiniéristes et d’horticulteurs et de leur formation ainsi que sur la valorisation du patrimoine. Elle est l’auteure de l’ouvrage « La région de Guebwiller, une Alsace loin des clichés » sorti en juin 2022. Enfin, son travail de thèse fera prochainement fait l’objet d’une publication avec les Presses Universitaires de Tours.

A lire : 
La métamorphose des jardins européens. Les Baumann de Bollwiller (XVIIIe-XXe siècle), Presses Universitaires François Rabelais, 2022 (à paraître)