Liancourt « Les Belles Eaux » : promenade parmi les fontaines d’un jardin d’exception du XVIIe siècle par Christelle BRINDEL et Marie-Caroline TRANSY – Château de Bénouville

Voir tous les évènements
  • Rendez-vous de l'Institut
  • Conférence

Liancourt « Les Belles Eaux » : promenade parmi les fontaines d’un jardin d’exception du XVIIe siècle par Christelle BRINDEL et Marie-Caroline TRANSY – Château de Bénouville

Situé dans le département de l’Oise, à 70 kms de Paris, les fabuleux jardins disparus du château de Liancourt furent aménagés à partir des années 1630, sous la conduite de la duchesse Jeanne de Schomberg, épouse délaissée de Roger du Plessis-Liancourt. Mieux connu sous le nom de Liancourt-les-Belles-Eaux, ce premier exemple de « parc à fontaines » réalisé en France constitue une référence majeure, bien que méconnue, de l’histoire de l’art des jardins. Les myriades de fontaines, jets d’eau, bassins, canaux, cascades, jeux d’eau, qui rythmaient la composition du jardin inspireront notamment l’aménagement du parc du château de Versailles, une trentaine d’années plus tard. Cet exposé se présentera sous la forme d’une promenade commentée parmi les plus beaux ouvrages hydrauliques de ces jardins disparus.

Christelle Brindel

Christelle Brindel est diplômée de l’ENSP Versailles – FC et diplômée du Master 2 « Jardins historiques, Patrimoine et Paysage » de l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Versailles. Ses neuf années d’expérience en tant que paysagiste de jardins historiques lui ont permis de rencontrer les problématiques les plus diverses liées à ces sites. Ainsi, elle a mené en collaboration avec Marie-Caroline Transy divers projets paysagers allant du diagnostic historique jusqu’au suivi de chantier. Elle cherche avant tout à promouvoir et mettre en place une restauration raisonnée des jardins. Ainsi, elle propose une approche élargie dans laquelle l’usage, le réalisme économique, l’entretien, l’authenticité et l’émotion auraient leur place. Elle a travaillé en 2012 sur l’élaboration du dossier de protection des vestiges du jardin de Liancourt.

Marie-Caroline Transy

Doublement diplômée en histoire et histoire de l’art de l’université de Paris-Sorbonne I et IV, Marie-Caroline Transy s’est formée dans le cadre du Master II professionnel « Jardins historiques, patrimoine et paysage » aux méthodes de conservation et restauration du patrimoine paysager. Elle met ainsi sa sensibilité, son travail de recherche et ses compétences d’analyse de terrain, au service d’un processus opérationnel global. L’objectif est en effet à chaque fois de retrouver l’âme et la cohérence identitaire propre à chacun des sites, ceci afin de mieux penser leur avenir. A ce titre, elle forme depuis 2010 avec Christelle Brindel un binôme complémentaire au sein de l’agence qu’elles ont crées ensemble : Jardins d’Histoire. Elles ont déjà à leur actif un nombre important de références aussi bien dans le secteur public que privé. Elle a travaillé en 2012 sur l’élaboration du dossier de protection des vestiges du jardin de Liancourt.